La brebis Raïole

Agneaux Raïole
Agneaux Raïole
La brebis Raïole tirerai son nom du Pays Raïole (Royal) qui désignait une région ayant appartenu très tôt à la couronne de France au XIIIe siècle. A moins que son nom vienne de "rajòl, rajòla", qui localement désigne ces canaux qui collectent les eaux de pluie au détour des bancels escarpés (terrasses) vers les valats (combes), éléments typiques des paysages cévenols. Il y a la Chèvre des fossés du Poitou, et la Brebis des fossés des Cévennes!
Cette race originaire des Cévennes pays schisteux ou granitique est habituée à pâturer sur les pentes cévenoles avec ses châtaigniers, bruyères et genets. Elle déborde aussi en Garrigues. Menée en système extensif, la brebis Raïole transhume traditionnellement autour du Mont Aigoual ou du Mont Lozère.

Une race menacée

Délaissée par la politique d’intensification des années 60 et 70, elle a failli disparaitre. Actuellement on compte 3000 brebis élevées par une trentaine d’éleveurs regroupés en un « Syndicat Raïole » et une « Association des Eleveurs de Brebis Raïole, Caussenardes des Garrigues et Rouges du Roussillon ».
Pour ces éleveurs, la laine de brebis Raïole est, depuis toujours, un critère de sélection et de qualité.

Bassin d'origine de la race Raïole :